ticsud

Faciliter et accroître l’usage des tics au sud

Historique de navigation : quelle utilité pour votre recherche personnelle d’informations sur Internet ?

Posted by ticsud sur 20 août 2011

L’historique de navigation est une fonction intégrée à votre navigateur habituel (Mozilla Firefox, Internet Explorer, Google Chrome, etc.), qui vous permet de retrouver rapidement l’adresse ou le lien (URL) des sites web que vous avez déjà visités une fois. C’est une fonction d’aide à la navigation devenue presque indispensable, dans la mesure où il est impossible humainement parlant, de retenir de mémoire, toutes les adresses des sites web que l’on visite. L’historique de navigation vient donc en aide à la mémoire naturelle de l’internaute, qui souvent, est mise à rude épreuve lorsqu’il s’agit de retenir les longues adresses Internet.

De manière générale, la fonction historique de navigation vous est utile pour les 3 choses suivantes :

  1. Retrouver rapidement l’adresse d’une ressource Internet (document, page ou site web) que vous avez déjà consultée par le passé;
  2. Constituer et enrichir votre liste personnelle de sites web favoris;
  3. Mettre en œuvre votre propre dispositif de suivi automatique de pages web.

La veille et la recherche d’informations sont des activités centrées en grande partie sur l’identification de sources d’informations à forte valeur ajoutée. Il est donc important si vous voulez bâtir votre propre système de veille, d’adopter une démarche progressive par palier, en construisant et en organisant votre base de données (liste de sites web à surveiller), à partir d’adresses de sites web que vous avez déjà identifiés comme sources d’informations pertinentes. Il vous faudra ensuite suivre les liens recommandés par chaque site web de notoriété que vous visitez. Cela vous permettra de construire en un temps relativement court,  une première liste de sources d’informations à surveiller.

L’historique de navigation est une fonctionnalité familière et très simple d’utilisation pour la construction par brique de  votre propre répertoire de sites web d’intérêt.  Il s’agit avant tout, de ne pas perdre le bénéfice  des découvertes fortuites  que vous réalisez pendant votre navigation quotidienne d’Internet.

Dans Firefox 4.0, l’historique de navigation est accessible directement dans la barre des menus tandis que dans Internet Explorer 8.0, il est un peu dissimulé dans le menu affichage.

Avant de poursuivre, sachez également que la fonction historique de votre navigateur affiche non seulement, les sites web que vous avez déjà visités, mais également tous les documents html internes que vous avez ouverts sur votre ordinateur. Ce qui veut dire qu’un travail de réorganisation des differents liens sera nécessaire pour disposer de listes exploitables.

Pour afficher la liste complète des sites que vous avez déjà visités faites :

  • Pour Firefox 4.0 : Historique > Afficher l’historique
  • Pour Internet Explorer 8.0 : Affichage > Barres d’Explorer > Historique
historique_firefox_2 historique_IE_2

Vous pouvez ensuite afficher les sites web visités dans l’ordre que vous désirez.

Dans Firefox, la barre de recherche intégrée vous permet de retrouver rapidement grâce à un mot clé, l’adresse du site web que vous recherchez.

Pour tirer le meilleur de l’historique de navigation, assurez vous que les paramètres de configuration de votre navigateur, ne prévoient pas la suppression automatique et régulière des adresses des sites web que vous visitez.

Pour régler les paramètres relatifs à la fonction historique de votre navigateur, faites :

  • Pour Firefox : Menu Outils > Options > Vie privée
  • Pour Internet Explorer : Menu Outils > Options Internet > General > Historique de navigation
    Options_hitorique_Firefox_2 Options_historique_IE_2

Au cas où vous utilisez un ordinateur public, vous pouvez grâce à la fonction export, exporter la liste des sites que vous avez visités. Cela vous évitera certainement la peine de devoir constituer manuellement une liste dans un document externe.

Publicités

Posted in Fonction Historique, Navigateurs Internet, Recherche Internet, Veille Internet | Tagué: , , , , , , , | Commentaires fermés sur Historique de navigation : quelle utilité pour votre recherche personnelle d’informations sur Internet ?

Read It Later : l’extension Firefox pour les plus pressés

Posted by ticsud sur 20 août 2011

Dans un article précédent, nous vous avons présenté Web to Pdf, une extension du navigateur Firefox qui permet de transformer les pages web en documents pdf. Dans le présent, nous vous parlerons de Read It Later, une autre extension Firefox très utile pour la recherche d’informations et la navigation web en général.

RIL_logoRead It Later sert à la fois à copier les pages web que vous visitez et à créer une liste de lecture, similaire à votre de liste de favoris habituelle. On peut donc aisément classer cette extension dans les deux catégories suivantes d’outils : celle des copieurs de pages et celle des marques-pages. Les outils de copie de pages web permettent la capture partielle ou entière de pages ou de sites web entiers, alors que les marques-pages vous permettent simplement de créer et d’éditer les listes des sites web que vous visitez; de les classer en différents dossiers et de les partager avec d’autres personnes. Les marques-pages encore appelés bookmarks, sont généralement des fonctionnalités intégrées à votre navigateur Internet (Internet Explorer, Google Chrome, Firefox, etc.). Elles vous permettent de retenir l’adresse (le lien ou l’URL) de la page que vous visitez. Nous reviendrons dans un prochain article sur l’utilité des marques-pages pour la recherche d’informations sur Internet.

Une fois téléchargé sur le site http://www.readitlaterlist.com et installé sur votre navigateur, Read It Later vous permet, de marquer la page que vous visitez pour une lecture différée en ligne ou hors ligne. Pour la lecture hors connexion, l’outil vous offre plusieurs options pour copie de la page que vous visitez. Vous pouvez soit copier uniquement le texte de la page, ou soit copier toute la page y compris les images. Ceci vous permet de disposer d’une vue hors ligne quasi identique à la vue en mode connexion de la page visitée.

RIL_bouton_Firefox

Copie d’écran n° 1: bouton Read IT Later

Pour inclure une page web dans votre liste de lecture, il suffit de cliquer sur l’icône de l’outil qui est intégrée à votre barre d’adresse dans Firefox. Read It Later vous permet de paramétrer à votre guise la liste de lecture. Vous pouvez ensuite l’afficher dans la barre de navigation latérale de Firefox. Vous pourrez également afficher les pages web à lire, du plus récent au plus ancien ou inversement, en fonction de la date de capture ou de marquage. Cette fonctionnalité a l’avantage de vous aider à déterminer rapidement un ordre de lecture en fonction de l’ancienneté de la page enregistrée, ou simplement en fonction de l’importance que vous attribuez à une ressource particulière.

RIL_liste_lecture_lateral

Copie d’écran n° 2: Liste de lecture Read It Later

Les autres fonctionnalités intéressantes de l’outil incluent : a) la barre de recherche intégrée qui vous permet de retrouver rapidement par mot clé, l’adresse du site web que vous recherchez -dans votre liste de lecture- ; b) la fonction d’archivage des pages déjà lues ; c) la fonction de synchronisation, qui vous permet d’exporter votre liste de lecture vers d’autres ordinateurs, périphériques ou plateformes web de partage de liens.

Une dernière observation importante pour une utilisation optimale de Read It Later. L’outil est très simple à utiliser et offre un réel confort de consultation hors connexion de la liste de lecture que vous créez. Cependant, en mode connecté, la capture et la copie pour un futur affichage à l’identique de la page web visitée peut être gourmande en bande passante.

En effet, l’extension utilise la capacité de votre connexion pour la copie ou la capture presque à l’identique des pages que vous visitez. En comparaison à Web to pdf, qui ne dépend pas entièrement de votre connexion pour transformer la page web que vous lui indiquez en document pdf. L’utilisation concomitante de Read It Later, pour la capture de pages web et  la navigation d’autres pages web de tailles importantes, peut occasionner un ralentissement de la vitesse de chargement des pages web que vous visitez.

Cette observation est surtout valable pour ceux qui disposent d’une faible bande passante. Copier des pages à l’identique, revient à demander à l’outil d’enregistrer la page visitée avec les images, le design et la présentation d’origine. Dans le cas de web to pdf, la plateforme web propriétaire de l’outil, prend l’adresse de la page que vous lui communiquez et la transforme en document pdf à votre place; sans s’appuyer sur votre bande passante. C’est après la création du document pdf, que votre connexion prend le relai pour le téléchargement du document crée vers votre ordinateur.

Pour ceux qui désirent utiliser Read It Later pour la consultation hors connexion des pages visitées, et non uniquement pour la constitution d’une liste de lecture ultérieure, il serait judicieux de paramétrer l’outil pour la copie des pages au format texte simple. Ceci a l’avantage d’économiser la bande passante et de ne pas altérer votre confort de navigation.

RIL_parametres_copie

Copie d’écran n° 3: Options de lecture hors connexion

Disposer d’un outil dédié à l’identification et la conservation des pages que vous désirez lire plus tard, présente plusieurs atouts dont le plus significatif est la capacité de séparer la liste de vos pages favorites de celle des pages que vous souhaitez consulter ultérieurement. Marquez toutes les pages que vous souhaitez lire plus tard comme favoris vous permet de gagner du temps sur le coup; mais peut ensuite impliquer un grand travail d’organisation en dossiers différents, sans compter que vous risquez d’engorger votre liste de favoris.

Read It Later vous permet si vous êtes un utilisateur de Mozilla Firefox, d’ajouter en un seul clic, la page web que vous visitez à votre liste de lecture. Vous gagnerez certainement plus de temps en ajoutant après la page consultée à la liste de vos favoris; plutôt qu’en l’intégrant mécaniquement dans un dossier spécifique crée dans votre menu marque-pages ou favoris.

La  meilleure manière d’apprécier un outil étant de le tester, nous vous proposons de vous rendre sur le site http://www.readitlaterlist.com et de télécharger l’extension Read It Later. Faites vos propres tests et forgez vous un avis personnel. Si vous êtes satisfait de votre expérience, n’oubliez pas de verser une petite contribution aux développeurs de l’outil. Ils ont fait un excellent travail.

Disclaimer: Cet article n’a pas été sponsorisé par les développeurs (propriétaires) de l’extension Read It Later. Et il n’existe aucun lien à ce jour, entre eux et Jérémie Agbodjavou, l’auteur du présent. Les avis qui y sont exprimés sont des opinions personnelles de l’auteur. Bien que résultant de son expérience de l’outil présenté, ils ne sauraient en aucun cas constituer des avis définitifs ni d’autorité sur les usages et les performances de ce dernier.

Posted in Marque-Page, Mozilla Firefox, Read It Later | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur Read It Later : l’extension Firefox pour les plus pressés

Transformez vos pages web préférées en documents pdf grâce à l’extension Firefox Web to Pdf

Posted by ticsud sur 20 août 2011

Si vous effectuez souvent des recherches d’informations sur Internet, alors il vous est certainement arrivé de tomber sur une ressource (page web) intéressante mais trop abondante pour une consultation immédiate. L’une des solutions dont vous disposez si vous utilisez le navigateur Mozilla Firefox, est l’extension web to pdf. Web to pdf est un outil très pratique pour transformer vos pages web préférées en documents pdf.

webtopdf_logoL’extension web to pdf une fois installée sur votre navigateur Firefox, vous permet de créer en un seul clic, la version pdf de la page web que vous visitez. Il vous faudra seulement ensuite par un second clic, télécharger le document pdf à partir du site web où il a été crée (http://www.web2pdfconvert.com ), vers votre ordinateur ou votre périphérique de stockage externe (clé USB, carte mémoire, etc.).

Les atouts de l’outil sont multiples. Si vous n’avez pas encore de connexion Internet propre, web to pdf vous permet de réduire considérablement votre temps de connexion et de recherche, en vous permettant de disposer de la ressource hors ligne. La durée de conversion d’une page web en un document pdf est de loin plus courte que le temps nécessaire à sa consultation en ligne.

Supposons qu’en effectuant une recherche sur internet, ou simplement en navigant sur la toile, vous tombiez sur une mine d’informations; c’est-à-dire un site web qui traite de manière détaillée un sujet sur lequel vous travaillez, ou sur lequel vous effectuez une recherche. Que faites-vous généralement? Vous évaluez très rapidement la taille de la ressource (nombre de pages) et proportionnellement le temps qu’il vous faudrait pour la consulter. Ensuite, vous mettez le tout en relation avec le temps dont vous disposez. Quelle que soit l’élasticité de ce temps, il est fort à parier que vous ne seriez pas prêt à passer plus d’une heure sur un site sur lequel vous n’aviez as prévu passer autant de temps. Quelle décision prenez-vous dans ce cas ? Peut – être marquerez vous la page web visitée dans la liste vos favoris pour y revenir après lorsque vous disposerez de plus de temps.

bouton_webtopdf_ticsud_1

Capture d’écran n° 1: bouton de Web to Pdf

Web to pdf vous permet de ne pas remettre cette tâche à plus tard et de conserver les informations trouvées en format pdf pour une consultation ultérieure hors ligne. En quelques secondes ou en quelques minutes, dépendant du débit de la connexion et de la taille des pages, emportez le tout avec vous et imprimez – les pour une lecture sereine hors connexion. Bien que l’ordinateur soit un outil fascinant, la lecture sur papier demeure encore aujourd’hui, beaucoup plus inoffensive pour les yeux que la lecture sur écran. Là réside le second atout majeur de web to pdf. Il vous permet de réaliser l’impression sur papier de vos pages web préférées en reprenant le design et la présentation du site web visité. Beaucoup de sites web en effet, ne proposent pas de versions imprimables de leurs pages.

accueil_webtopdf_ticsud_2

Capture d’écran n° 2: page d’accueil de Web to Pdf

Le troisième atout de l’extension web to pdf est qu’elle conserve dans le document pdf crée, les liens présents dans la page d’origine. Lorsque que vous faites de la recherche d’informations, vous êtes souvent amenés à cliquer sur les liens sortants de la page que vous visitez pour avoir accès aux ressources situées à l’extérieur du site visité. Il arrive parfois que vous vous perdiez dans votre quête et qu’il ne vous soit pas aisé de revenir sur vos pas. Cette expérience peut être frustrante surtout pour ceux qui ne savent pas encore bien se servir du menu historique de leur navigateur. Là encore, web to pdf peut être d’un recours inestimable. Pourquoi ne pas transformer la page que vous lisez en document pdf, avant de poursuivre votre recherche en dehors du site web?

docpdf_crée_ticsud_2

Capture d’écran n° 3: document pdf  crée

Il y a quelques semaines, je suis tombé dans mes recherches sur un site web qui avait plus de 15 pages ressources sur l’entrepreneuriat web. Comme je ne pouvais pas lire la vingtaine de pages en anglais sur le coup, j’ai décidé de les copier au format pdf par web to pdf et de les consulter après. Le document final fait plus de 150 pages. Vous vous rendez compte que je n’aurais pas pu lire l’ensemble du document sur le coup; même si je l’avais voulu.

Toutefois, deux petites précautions sont à prendre pour une bonne utilisation de web to pdf. Lisez les mentions légales, les mentions sur le droit d’auteur, ou encore la charte d’utilisation des pages web que vous voulez copier. Tous les sites web n’autorisent pas la copie de leur contenu par web to pdf.

Surtout n’oubliez pas de mentionner la source au cas où vous comptez par exemple exploiter le document crée pour un cours ou toute autre communication. Adoptez le reflexe propriété intelectuelle. Il est simple à appliquer; ne faites pas à autrui…

Deuxièmement, vérifiez la présentation et la composition générale de la page à copier. La taille du document pdf final dépend de la présence ou non d’un nombre important de photos sur la page à copier. Nous avons fait l’expérience avec des connexions à bas débit; la présence de quelques photos (3 à 5 maximum) ne semble pas ralentir de manière considérable la vitesse de la conversion et celle du téléchargement.

Si vous n’êtes pas toujours convaincu, faites un tour sur le site web http://www.web2pdfconvert.com et faites un essai en ligne sans télécharger l’extension. Vous pourrez toujours le faire après expérience. Cette option est également ouverte à ceux qui utilisent des navigateurs autres que Mozilla Firefox.

En passant, pourquoi ne pas verser après usage, une petite contribution aux développeurs de l’extension web to pdf? Ils ont fait un travail remarquable.

Disclaimer: Cet article n’a pas été sponsorisé par les développeurs (propriétaires) de l’extension Web to Pdf. Et il n’existe aucun lien à ce jour, entre eux et Jérémie Agbodjavou, l’auteur du présent. Les avis qui y sont exprimés sont des opinions personnelles de l’auteur. Bien que résultant de son expérience de l’outil présenté, ils ne sauraient en aucun cas constituer des avis définitifs ni d’autorité sur les usages et les performances de ce dernier.

Posted in Modules Complementaires, Mozilla Firefox, Web to Pdf | Tagué: , , , , , | Commentaires fermés sur Transformez vos pages web préférées en documents pdf grâce à l’extension Firefox Web to Pdf

Google Alertes : optimisez vos termes de recherche pour obtenir des résultats pertinents

Posted by ticsud sur 8 juillet 2011

Dans un article précédent, nous avons appris ensemble à mettre en œuvre la veille sur Internet grâce au service en ligne de Google connu sous le nom de Google Alertes. Comme nous l’avons expliqué auparavant, c’est un service qui repose essentiellement sur les mots clés, ou si vous voulez, les termes spécifiques sur lesquels vous désirez être alerté. Ce qui veut dire que vous ne recevrez dans votre boîte électronique Gmail, que les alertes concernant les termes que vous avez préalablement saisis dans la case Termes Recherchés.

La qualité et l’exhaustivité des alertes que vous recevrez dans votre boîte dépendent donc de la pertinence et de la précision des termes sur lesquels vous avez décidé de bâtir votre veille. Les questions que vous devez alors vous poser avant la mise en œuvre des Alertes Google sont les suivantes :

  • D’un point de vue technique, est-ce que les termes que vous avez choisi sont des termes normalisés ? Est-ce que ce sont les termes techniques exacts ou les expressions consacrées pour désigner les concepts auxquels vous faites allusion ?
  • D’un point de vue sémantique, est-ce que ce sont les seuls termes qui traduisent les réalités sur lesquelles vous rechercher des informations ? Ou il y a-t-il d’autres termes (par exemple des synonymes ou des nuances) qui expriment les mêmes idées ?
  • Du point de vue de la pratique et des usages, est-ce que les termes que vous avez retenus sont ceux que les professionnels du domaine utilisent habituellement pour désigner les objets auxquels ils font référence ?

Toutes ces questions doivent trouver des réponses claires et précises en amont de la mise en œuvre de vos alertes, si vous ne désirez pas passer à côté d’informations stratégiques très précieuses pour les activités dans le cadre desquelles vous voulez surveiller la toile.

Quelle doit donc être votre démarche pour l’obtention d’alertes porteuses d’informations à haute valeur ajoutée ?

1. Identifiez tous les termes ou thèmes concernant votre sujet de veille.

2. Ciblez les termes les plus utilisés, en faisant par exemple des recherches sur les termes les plus requis dans les moteurs de recherche en relation avec votre sujet de veille.

3. Testez votre première sélection de termes sur une période dont la durée peut varier en fonction de la popularité de vos termes. Car plus votre terme est populaire, plus Google vous enverra des alertes.

4. Mesurez la performance de vos termes en prenant en compte différents critères : quantité de résultats retournés (exhaustivité), qualité des informations reçues (pertinence). S’il y a trop de bruit (retour d’informations superflues), raffinez vos termes d’alerte, ou diminuez simplement leur nombre en éliminant les mots à l’origine du bruit.

5. Améliorez globalement tous vos termes de recherche et étendez au fur et à mesure le champ couvert par votre veille. Tenez compte des nuances, des synonymes et autres variations régionales de la même langue.

Pour ne parler que du français, vous savez certainement que le français suisse est différent du français belge et du français canadien, ainsi de suite. Donc à chaque fois que vous choisissez un terme de recherche, prenez le soin de vérifier s’il est utilisé partout dans la même acception, recherchez systématiquement les termes utilisés dans les pays locuteurs de la même langue. Cela vous évitera de passer à côté de ressources très utiles. Faites attention aux variations du français canadien, il est très américanisé. Les termes utilisés sur le continent européen peuvent parfois être très différents de ceux utilisés au Canada même au sein de secteurs d’activité identiques.

image

Une manière très simple de procéder consiste par exemple à demander à vos collègues des autres régions francophones les termes qu’ils utilisent pour désigner telle ou telle chose (activité, procédé, outil, etc.), autrement consultez un dictionnaire de synonymes.

Une autre façon d’améliorer globalement votre veille par Google Alertes consiste à traduire tous vos termes de recherche. Si vous parlez plusieurs langues, pourquoi ne pas exploiter cet atout pour avoir accès à des informations non accessibles autrement?

En résumé, votre veille par Google Alertes doit s’inscrire dans une démarche d’amélioration constante car de nouvelles sources d’informations apparaissent chaque jour sur la toile.

Au départ, limitez-vous à quelques termes importants, progressez ensuite en testant et en mesurant constamment leur performance. Éliminez s’il le faut les mots non productifs. Affinez ou remplacez ceux qui génèrent trop de bruit. Ajoutez à chaque fois de nouveaux termes si vous n’obtenez pas suffisamment de résultats.

Voici le mot d’ordre : Identifier Cibler Tester Mesurer Améliorer

Posted in Google Alertes, Outil de veille, Outil de veille gratuit, Recherche avancée, Recherche Internet, Service de veille en ligne, Veille automatique, Veille Internet | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur Google Alertes : optimisez vos termes de recherche pour obtenir des résultats pertinents

Veille automatique sur Internet : collectez vos flux RSS grâce à Google Reader

Posted by ticsud sur 2 juillet 2011

Dans un précédent article, nous vous avions brièvement parlé de l’importance de la collecte des flux RSS dans la mise en œuvre d’un dispositif de suivi automatique de l’actualité sur Internet.

Voici en 5 étapes une des manières dont vous pouvez collecter et stocker les flux RSS grâce à Google Reader (lecteur et agrégateur de flux de Google).

Avant tout, il vous faut disposer d’un compte Gmail pour avoir accès à ce service. Nous vous conseillons vue la quantité d’informations que vous aurez à gérer, de créer un compte mail strictement dédié à la veille.

1. Après avoir crée votre compte Gmail, rendez-vous sur le site dont vous voulez collecter les flux et cliquez sur l’icône orangée dans le coin supérieur droit de votre écran (colonne latérale droite, encadré bleu de la capture d’écran).

Ticsud_accueil_flux_RSS

2. Une liste de lecteurs ou d’agrégateur de flux vous est alors proposée. Choisissez Google Reader ou Google selon le cas.

3. Une page s’affiche vous proposant de recueillir le flux soit sur votre page d’accueil Google, soit dans Google Reader. Cliquez sur Google Reader (encadré jaune)

mode_recueil_flux

4. Vous êtes alors dirigé soit sur une page vous demandant de confirmer votre abonnement, soit sur la page d’accueil de Gmail. Selon le cas, valider votre abonnement en cliquant sur s’abonner maintenant ; puis sur la page d’accueil de Gmail saissisez l’identifiant et le mot de passe du compte que vous venez de créer.

Confirmation_abonnement_flux

Accueil_compte_Gmail

5. Finalement vous vous retrouverez dans votre boîte de réception Google Reader. La liste de tous vos flux est accessible dans le menu latéral gauche sous l’intitulé Abonnements (encadré rouge de la capture d’écran).

Boîte_Google_Reader

Posted in Fils d'actualité, Fils RSS, Flux RSS, Google Reader, Outil de veille, Outil de veille gratuit, Service de veille en ligne, Veille automatique, Veille Internet | Tagué: , , , , , | Commentaires fermés sur Veille automatique sur Internet : collectez vos flux RSS grâce à Google Reader

La veille d’informations sur Internet : zoom sur les flux RSS

Posted by ticsud sur 2 juillet 2011

image

Les flux RSS encore appelés fils d’actualité sont des fichiers de données en langage XML. Ils vous permettent de suivre automatiquement les informations ou les contenus publiés sur les plateformes Internet comme les sites web, les blogs, les réseaux sociaux, etc.

Définitions, fonctionnalités et avantages

Le terme RSS (Really Simple Syndication ou Rich Site Summary) résume de manière très simple les avantages qu’offrent les flux RSS pour la veille d’informations sur Internet. En effet, ils permettent dans un premier temps aux sites web de mettre à la disposition des internautes, des résumés (riches) de leurs nouvelles publications (Rich Site Summary). Dans un second temps, les internautes abonnés peuvent republier à leur tour les informations reçues sur d’autres plateformes de leur choix. A condition que les mentions sur le droit d’auteur le permettent.  C’est ce qui s’appelle la syndication de contenu.

De manière plus simple, les flux RSS permettent aux internautes d’avoir accès via des lecteurs spéciaux (ou agrégateurs de flux), à la synthèse des contenus des sites web (auteur, titre de la parution, date …) sans la nécessité d’une visite régulière.

La disponibilité de fils d’actualité sur un site web présente donc un avantage certain pour les gestionnaires de l’information et les veilleurs, dans la mesure où elle leur permet de réaliser un gain de temps considérable dans le traitement des informations reçues quotidiennement. En effet, les résumés succincts que constituent les flux RSS rendent possible un tri et une sélection plus rapide des informations à consulter et/ou à diffuser. D’ailleurs, l’un des plus grands défis de la veille demeure, la gestion et le traitement efficace du flot incessant et grandissant des informations publiées chaque jour sur Internet.

Modalités d’abonnement et de collecte des flux RSS

Il existe 3 principales modalités sinon 4 pour le suivi automatique de l’actualité d’un site web grâce aux flux RSS.

La première consiste à avoir recours à des services en ligne comme Google Readerclip_image001, Yahoo Readerclip_image002 et Netvibes clip_image003 . Ces différents services vous permettent grâce à la création d’un compte, de collecter automatiquement et de stocker tous les flux auxquels vous vous abonnez. Nous reviendrons dans un prochain article sur l’abonnement et la collecte de flux RSS grâce à Google Reader (lecteur et agrégateur de flux de Google).

La seconde modalité consiste à installer un logiciel de collecte de flux sur votre propre ordinateur. Les options de ce genre sont nombreuses. RSS Attensa, RSS Bandit et Alert Info sont des logiciels gratuits qui vous permettent de collecter et de stocker automatiquement vos flux RSS sur votre ordinateur.

La troisième possibilité consiste à recueillir vos fils d’actualité grâce à votre navigateur (Internet Explorer, Mozilla Firefox) ou votre gestionnaire de messagerie électronique (Microsoft Outlook, Mozilla Thunderbird).

Posted in Flux RSS, Outil de veille, Outil de veille gratuit, Service de veille en ligne, Veille automatique, Veille Internet | Tagué: , , , , , , , , | Commentaires fermés sur La veille d’informations sur Internet : zoom sur les flux RSS

La veille automatique sur Internet: zoom sur Google Alertes

Posted by ticsud sur 16 juin 2011

Google Alertes est le service en ligne de Google qui vous permet de surveiller l’actualité Internet sur un thème donné.

Le principe est assez simple. Le moteur de recherche surveille Internet et vous avertit par une alerte mail chaque fois que votre terme de veille apparaît sur une page web.

Pour mettre en œuvre ce type de veille, il vous faut disposer d’un compte Gmail pour recevoir les messages d’alerte que le moteur de recherche vous enverra à chaque nouvelle apparition de vos termes de veille.

Après avoir crée votre compte Gmail, rendez-vous sur la page d’accueil du service à http://www.google.tg/alerts?hl=fr

Google_Alertes_Accueil_rg

Dans la case Termes recherchés : saisissez les termes sur lesquels vous voulez effectuer la veille.

Google_Alertes_Termes_recherchés

Ici, nous avons choisi à titre d’exemple d’effectuer notre veille sur les termes « ordinateur portable ».

Mettez vos expressions de veille entre guillemets. Cela vous évitera de recevoir des alertes séparées pour chacun des mots qui composent vos termes de veille.

Paramétrez  ensuite votre veille grâce aux options Type, Fréquence et Volume

Google_Alertes_Paramètres

Enfin, saisissez l’adresse de votre compte G-mail et cliquez sur Créer l’alerte.

Google_Alertes_créer

Après la création de l’alerte, une page de confirmation s’affichera si tout s’est bien passé.

Il ne vous restera plus qu’à vous rendre dans votre boîte électronique pour lire les messages d’alertes que Google vous enverra.

Vous voilà outillé pour être parmi les premiers à être informé sur  l’actualité web de votre choix.

Posted in Google Alertes, Outil de veille, Outil de veille gratuit, Service de veille en ligne, Veille automatique, Veille Internet | Tagué: , , , , , , , , | Commentaires fermés sur La veille automatique sur Internet: zoom sur Google Alertes

Google Search : améliorez la pertinence de vos résultats par les options de la recherche avancée

Posted by ticsud sur 11 juin 2011

Avez-vous l’impression que votre requête vous renvoie plus de résultats que vous ne souhaitez ? Avez-vous des problèmes pour trier les résultats de votre requête ? Alors cet article est pour vous.

Nous allons vous montrer 3 manières très simples d’affiner votre recherche et de réduire ainsi l’apparition des ressources non désirées sur vos pages de résultats.

Lorsque vous arrivez sur la page d’accueil du moteur de recherche de Google, à droite de la barre de saisie de la requête, vous avez deux liens : Recherche avancée et Outils linguistiques.

Google_accueil

Cliquez sur le lien Recherche avancée et vous aurez accès à la page des options de la recherche avancée.

Les paramètres de la recherche avancée sont regroupés en trois principales catégories.

1. Les paramètres concernant les mots ou les termes de votre recherche

Recherche_avancéé_options_mots_clés

Ici, c’est vous-mêmes qui indiquez au moteur de recherche les mots ou les termes que souhaiteriez voire apparaître sur les pages de vos résultats.

2. Les paramètres concernant les pages à afficher

Cette série d’options vous permet d’indiquer plus précisément au moteur de recherche les pages que vous souhaitez voir apparaître dans vos résultats.

recherche_avancée_options_pages_résultats

Vous pouvez par exemple limiter les pages de vos résultats aux pages francophones dans l’option Langue. L’option Région vous permet quant à elle, de limiter votre recherche à des zones géographiques spécifiques. L’option Format de fichier vous donne la possibilité de n’afficher que les pages contenant les ressources dans les formats que vous préférez (.pdf, .doc, etc).

3. Les paramètres de recherche de pages spécifiques

recherche_avancée_pages_spécifiques

Cette troisième catégorie d’options vous permet de limiter votre recherche à une page web spécifique (option Similaires) et à son voisinage immédiat (option Liens). Cela revient à interdire au moteur de recherche d’aller effectuer la recherche hors de la zone que vous lui avez indiquée.

Cette dernière série de paramètres suppose que vous connaissez bien le site web que vous avez indiqué et que vous estimez que ses ressources seront suffisantes pour votre recherche. Si ce n’est pas le cas, laissez ces cases vides. Dans ce cas, le moteur effectuera la recherche uniquement sur la base de vos précédentes options.

En conclusion, la pertinence de vos résultats dépend en grande partie des trois critères suivants : la précision des termes de votre recherche (1ère catégorie de paramètres), la connaissance des caractéristiques des ressources que vous recherchez (2ème catégorie de paramètres), et la connaissance des pages web dont vous recherchez les ressources (3ème catégorie de paramètres).

Posted in Google Search, Moteur de recherche, Recherche avancée, Recherche Internet | Tagué: , , , , , , | Commentaires fermés sur Google Search : améliorez la pertinence de vos résultats par les options de la recherche avancée

3 manières simples de veiller sur Internet

Posted by ticsud sur 10 juin 2011

Si vous êtes un néophyte de la veille stratégique et de la recherche d’informations sur Internet, voici trois moyens qui vous permettront de recevoir directement dans votre boîte électronique les informations que vous recherchez.

1. Les e-newsletters

Les lettres d’informations électroniques sont des bulletins périodiques qui permettent aux organisations d’informer leurs publics sur leurs actualités, leurs activités en cours et leurs projets à venir. Si vous désirez être informé de manière automatique sur l’actualité d’une organisation de votre secteur d’activité, il vous suffit de rechercher sur son site web le lien qui donne accès à sa newsletter. Ce lien est souvent indiqué de différentes manières : recevoir notre newsletter, s’abonner à notre newsletter, inscription à notre newsletter, etc.

Il se trouve généralement dans le menu horizontal supérieur. Plus du coté droit que du coté gauche. Si ce lien n’apparaît pas clairement dans la barre des menus, recherchez plutôt dans le menu ressources ou publications. Il est très probable que vous tombiez même sur des archives qui vous informeront sur les activités moins récentes de l’organisation.

2. Les fils d’actualité

Encore appelés Flux RSS (nous y reviendrons plus en détails dans un prochain article), ils vous permettent également de suivre l’actualité d’une institution ou d’une source d’information en recevant directement dans un lecteur spécial, les mises à jour des informations publiées sur le site web.

Parce qu’ils sont édités dans un format particulier, le XML, vous ne pourrez les recevoir directement dans votre boîte électronique que si vous avez un compte Yahoo ou Gmail, ou encore si vous utilisez un gestionnaire de courriers électroniques comme Thunderbird ou Outlook.

Sur le site web en question, les fils d’actualité sont souvent identifiables grâce à des icônes de couleur orange. La procédure pour recevoir les flux RSS est assez simple. Si vous disposez déjà d’un compte Gmail ou Yahoo, cliquez sur l’icône ; le reste de la démarche est assez intuitive.

Des services Internet tels que Netvibes et Newsgator vous permettent de créer et de recevoir dans un compte personnel, les fils d’actualité auxquels vous vous abonnez.

3. Google Alertes

C’est le service de Google dédié à la veille automatique par mot clé. C’est-à-dire que cette fois-ci, vous ne serez pas obligé de découvrir le site web qui vous intéresse avant de pouvoir suivre son actualité. Google fait le travail à votre place et vous envoi des alertes chaque fois qu’il trouve sur une page le mot clé que vous avez préalablement défini. Pour obtenir des résultats exhaustifs et pertinents, vos mots clés doivent bien couvrir le champ du sujet sur lequel vous recherchez des informations.

La mise en œuvre des alertes Google est très simple. Il vous faut d’abord créer un compte Gmail si vous n’en n’avez pas ; ensuite rendez vous sur la page du service et paramétrez vos alertes après que vous aurez eu accès à votre compte.

Posted in Veille Internet | Tagué: , , , , | Commentaires fermés sur 3 manières simples de veiller sur Internet